Home   Information   Psychothérapie   Coaching   Contact

Deutsch/ English/ Français/ Nederlands/ Other:    


La psychothérapie vue sous un autre angle ou comment trouver le thérapeute ou la thérapie qui vous convient ?


Tout psychothérapeute a suivi ou devrait avoir suivi une formation spécifique. Quand on cherche un thérapeute, on se base très souvent sur sa formation et/ou son orientation théorique. L’orientation théorique (psychananlyse, systèmique, comportementale, humaniste, etc.) importe avant tout au thérapeute. Cela lui donne un cadre de pensée et de travail pour la problématique amenée par le patient. Mais la manière dont le thérapeute travaille effectivement n’est que partiellement imputable à sa formation théorique de base. Au plus le thérpeute gagne en expérience, au plus il singularise sa manière de travailler en l’enrichissant d’expériences, de découvertes, d’apprentissages du passé, etc. Sans toutefois négliger le cadre théorique auquel il se réfère.

Nous prônons d’attacher davantage d’importance à la manière dont le thérapeute travaille - c’est à dire son style - qu’ à la seule orientation théorique du thérapeute. Certes, cette orientation théorique lui permet de penser le comportement d’une certaine façon, mais cela ne suffit pas. La réussite d’une psychothérapie dépend en effet en grande partie de la possibilité tant pour le patient que pour le thérapeute de pouvoir élaborer un projet commun.

Chaque thérapeute développe un style propre qui est davantage fonction de ses choix personnels et de sa personnalité que de sa formation théorique de base. En outre, l’expérience amène les thérapeutes à travailler de manière plus integrative. Ils intègrent dans leur style propre des notions, des constats et des interventions venant de différents courants ou orientations. L’attention est autant portée sur l’origine du problème que sur la recherche d’une solution pour ce dernier afin de soulager la soufrance et d’augmenter la qualité de la vie.

Le choix d’une psychothérapie peut se déterminer au départ de trois critères. Ces derniers peuvent servir de fil conducteur lors d’un premier entretien.

Les “facteurs patients”: qu’attend il d’une thérapie (soutien ou plutôt confrontation?); de quel type de problème est-il question (problème comportemental ou de vécu?); ...

Les “facteurs thérapeutes” ou le style (par exemple, interventionniste ou pas, “accompagnant” ou “confrontant”, etc.): Ici, sont décrits les deux axes de style thérpeutique. Un bon thérpeute peut passer d’un axe à l’autre, il sera tantot plus interventionniste, tantôt moins, parfois plus “accompagnant”, parfois plus “confrontant”. Le plus important en thérapie réside dans la possiblité que se noue une bonne relation entre le patient et son thérapeute. En thérapie, il s’agit en effet de nouer une relation de confiance. Celle-ci dépend essentiellement de la personnalité tant du thérapeute que du patient. Contre toute attente, les études montrent que l’évolution du patient en thérapie est plus fonction d’une entente entre le patient et son thérapeute en ce qui concerne le style et la manière de concevoir le problème, que l’utilisation d’une méthode ou d’un style particulier dans le seul chef du thérapeute.

Un troisième critère situe le thérapeute entre deux autres axes: soit centré sur la plainte elle-même, soit centré sur la personne, et deuxièmement, soit “explorative”, soit systématique. La question est de savoir si l’accent est davantage mis sur l’exploration, l’introspection et le vécu ou plutot sur le travail en suivant un programme et des tâches particulières. Par ailleurs, on peut aussi se demander si le thérapeute est plutôt centré sur la personne elle-même ou alors si l’objectif premier est une diminution de la plainte ou souffrance initiale. Bien sûr, dans la pratique, les thérapeutes combinent ces deux manières de faire tout en mettant plus l’accent sur l’une ou l’autre.

De façon stéréotypée on pourrait classer les courants thérapeutiques classiques au départ de ces axes; la thérapie comportemantale serait alors plutôt centrée sur la plainte et systématique, alors que la psychanalyse serait davantage centrée sur la personne et explorative.


Pour une description des courants thérapeutiques classiques: Differents courants

  Avenue de la Chasse, 172
  1040 Bruxelles

Contact
 © Psygroup